"Demain dès l'aube"

D'après le Livre de la genèse des Mayas, le Pop Wuh

Théâtre d'images, d'objets et de marionnette, "Demain dès l'aube" est un spectacle visuel et poétique pour tous publics.

 

 

Résumé

 

C’était au temps où on avait le temps. Le silence et la nuit régnaient.

Il a suffi d’un chant, d’un coup de pinceau, un trait, pour que la Terre soit.

Sous nos yeux, le trait s’étire et la Nature luxuriante se dessine

Tout jaillit, s'épanouit entre Ciel et Eau.

 

Une femme poursuit le rêve. Elle donne naissance aux premiers êtres humains.

Avec eux, la création est rendue visible par un langage silencieux : le trait qui parle.

 

 

Ce trait nous conte alors le chaos du commencement où Ombre et Lumière sont entremêlés. Un héros se dessine pour affronter les terribles Seigneurs de Xibalba, demeure des Ombres.

Le jour naîtra t’il enfin à la surface des Eaux ? 

 

 

« Demain dès l’aube » joue des clichés et des conventions de la marionnette et du masque avec en toile de fond la mythologie maya.

Ce spectacle est une variation sur le thème de la création et de l’utilisation de ces créations. 

 

Vidéo du spectacle:

   .

Pour accéder directement à l'espace PROS, cliquez ici.

Ce spectacle bénéficie du soutien de la mairie de Lyon 1er.

 

Interpreté par Patricia GATTEPAILLE

Mise en scène par Muriel CARRUPT du  théâtre du caillou rouge

Création lumière de Stéphanie GOUZIL

Création sonore de Joël SILVESTRE

 

 

Démarche de la compagnie Azur & les Aéroplanes

 

Il s’agit d’une exploration à partir d’un nouveau paradigme artistique : les arts s’ouvrent à l’infini les uns aux autres…

Les arts plastiques et le théâtre sont confrontés à des questions similaires : la représentation plastique, scénique et la représentation esthétique. On aboutit à une interdisciplinarité, à la rencontre et au dialogue de deux champs artistiques.

Résolument tournée vers ces deux formes d’expression, la Cie Azur met en lumière ses liens avec l’objet, le masque et la performance plastique (« Demain, dès l’aube »), pour donner naissance à une composition, au geste intensément personnel et artistique.

 

 

 

.

Galerie d'images

Agenda Spectacle - saison 2011/12


   - le 23 mars 2011 à 14h30 au cinéma "Le Zola" à Villeurbanne (69100)

     - le 11 mai 2011 au "théâtre du Carré 30" à 16h rue Pizay Lyon 1er

        - les 21, 22 et 23 septembre 2011 dans la programmation "OFF" du festival mondial de la marionnette à Charleville Mézières (08000)

   - du 22 octobre au 2 novembre 2011 au "théâtre du Carré 30". Tous les jours à 16h30, rue Pizay à Lyon 1er.

          - le 9 novembre 2011 à 10h30 et 15h à la salle Paul Garcin de Lyon (1er) 

 

      - les 20, 21 et 22 décembre 2011 à 10h au Planétarium de Vaulx en Velin

           en complément du film sur la cosmologie Maya.

Petit déjeûner et rencontre-débat à la fin du spectacle.

 

    - le 13 janvier 2012 à 19h30 à la Médiathèque de Divonne les Bains

 

Saison 2012/2013

    - du 22 au 28 décembre 2012 au théâtre LE FOU à Lyon (1er)

      - du 15 au 18 avril en séances scolaires dans différentes écoles de Sorbiers (42 290)

 - Le 19 avril à 20h30 et le 20 avril 2013 à 17h au théâtre L'Echappé, dans la ville de Sorbiers (42290), à l'occasion de la résidence de la compagnie de janvier à mars 2013.

 

 

 

 Note d'intention:

 

Patricia Gattepaille, plasticienne et fondatrice de la compagnie, est à l’origine du projet.

Du masque à la marionnette, en passant par la peinture et le dessin, le trait est pour elle un outil fondamental. Ses nombreux voyages et son vécu personnel l’ont amené à rencontrer le peuple Maya et leur Livre du Temps : le Pop Wuh.

Ce très ancien Livre, né de la tradition orale fut brulé par les conquérants, mais l’histoire survit encore aujourd’hui dans toute l’Amérique centrale et au Mexique.

Fortement touchée par cette « bible » Maya, il faudra laisser le temps au temps (environ 15 ans) pour que Patricia intègre et nous restitue à sa façon son long voyage initiatique.

Elle nous livre aujourd’hui un spectacle visuel ou les mots ont été remplacés par ses traits qui parlent sous forme de peinture, dessin, geste etc.….

Patricia Gattepaille nous propose dans ce spectacle une vision singulière de ce monde sous une forme qui lui ressemble.

Entre art plastique et art vivant, l’harmonie et de respect de la Vie est au centre de ce que Patricia partage auprès de tous les publics.

Et je me joins à elle en croyant cela possible.

Muriel Carrupt

 

 

 

La création du Monde et la création picturale se réalisent parallèlement suivant les mêmes lois... Le peintre marie le pinceau et l'encre, engendrant dans sa peinture un univers en lui-même aussi multiforme et vivant que celui de la Nature...

"Je n'ai d'autre maitre que la Nature au dehors, et en moi la source de mon coeur" Zhang Zao.

                                                                               Patricia Gattepaille

 


Dispositif scénique

 

Les Mayas représentaient l’Univers comme une grande pyramide à base carrée dont le sommet était le lieu du Divin, la voûte du Ciel.

C’est pourquoi ils construisaient des Temples - pyramides à la base desquelles était dessinée la croix Maya indiquant les 4 directions par 4 chemins de couleur, avec comme axe central l'arbre sacré, le Ceïba.

Au pied de la pyramide se dressait une stèle sur laquelle les scribes sculpteurs gravaient les évènements de la création du Monde et des pérégrinations de leurs peuples.

 

 

Le dispositif scénique évoque cette représentation cosmique des Mayas Quichés :

Un tapis carré de couleur ocre, sur lequel est placé en son centre un cadre-écran sur lequel se peint/raconte l’histoire. Aux angles sont signalées les 4 directions. La cinquième est symbolisée par cet axe vertical : la stèle.

Au pied de cet écran-stèle une plume attend l'écriture du premier glyphe…

 

 

Pour plus d'informations concernant les aspects techniques du spectacle, cliquez ici.

 

 

Le Pop Wuh (ou Popol Vuh)

 

Né de la tradition orale, le « Pop Wuh » est un joyau de la littérature Maya, dans lequel sont exposées des valeurs mystiques, philosophiques, artistiques et profondément scientifiques.

Le manuscrit original fut probablement détruit par les conquérants, mais l’histoire survécut miraculeusement jusqu’à aujourd’hui.

 

Le contenu du « Pop Wuh » que nous avons repris :

 

Du néant originel, les Dieux décidèrent de créer le monde, de le rendre matériel et de le peupler de créatures afin d’être honorés.

Après la création de la Terre, des montagnes, de la flore et de la faune, ils créèrent les premiers hommes d’argile.

Ce premier essai s’étant révélé infructueux, une seconde tentative fut effectuée à partir du bois, mais ces hommes s’avérèrent frivoles, guerriers, vaniteux et paresseux.

Les dieux les firent donc disparaître par le moyen d’un déluge ; ils périrent ou devinrent des singes.

A la fin, dans une ultime tentative ils façonnèrent les hommes à partir du maïs, et la race humaine trouva là sa substance définitive.

Une seconde partie retrace les aventures du héros Hunahpu, parti dans l’inframonde souterrain de Xibalba, affronter les terribles Seigneurs de l’épouvante.

Ce voyage initiatique nous éclaire sur la grande épreuve de la mort et de la vie qui toujours est la plus forte…

 

 

Are uxe‘ ojer tzij

waral K‘iche‘ ub‘i‘.

Waral

xchiqatz‘ib‘aj wi

xchiqatikib‘a‘ wi ojer tzij,

utikarib‘al

uxe‘nab‘al puch rnojel xb‘an pa

tinamit K‘iche‘

ramaq‘ K‘iche‘ winaq

 

« C'est la racine de l'ancienne parole

de ce lieu nommé Quiché

Ici

nous écrirons,

nous installerons l'antique parole,

l'origine

le commencement de tout ce qui a été fait dans la

nation quiché

pays du peuple quiché. »

 

Voici les premières lignes du Pop Wuh, dans une orthographe et une ponctuation modernisées (de l'édition de Sam Colop) :

 

Pour toute information complémentaire,

merci de nous contacter au + 33 (0)4 72 26 50 05

ou par courriel : cie.azur@gmail.com

 

 

.

Para volver al sitio en español, por favor clicar aqui

.

To come back to the website in english, please click here.