Partout où l'Homme passe, le Masque le suit

Notre vision du masque dans la société contemporaine.

La place du masque dans les sociétés anciennes était fondamentale, politiquement et socialement. Elle était dans un lien étroit avec la vie de la cité. On le retrouvait également à chaque fois que l’homme s’interrogeait profondément sur sa nature d’Homme, sur les passages importants de la vie de l’humanité, sur les questions insolubles du devenir.

Il matérialisait le mystère de notre incarnation, les croyances, les nécessités individuelles et collectives de tout un peuple, accompagnant ainsi au fil des siècles la progression en même temps que la mémoire de nos civilisations. Le masque devenait tantôt emblème des peuples, tantôt symbole de vie, tantôt miroir de nous-mêmes.

 

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Il semble aujourd’hui mis à l’écart de notre paysage culturel et social. Pourtant nous avons l’intime conviction qu’il a toujours sa place, qu’il peut apporter de nouveaux regards sur notre société.

 

Actuellement la mondialisation amène d’autres règles et un bouleversement dans nos repères culturels et sociaux. Le masque dans ces multiples fonctions nous semble un outil pertinent pour nous aider à comprendre et à inventer d’autres façons de vivre l’individuel dans le collectif.

Il nous permettra peut-être de mettre en relation les différentes populations quel que soit leur situation dans le monde et de nous interroger ensemble sur cette civilisation émergente.

 

Nos questionnements

Comment le masque peut-il révéler le fonctionnement de notre société en lien avec nos nécessités vitales ?

Comment trouver une écriture contemporaine avec le masque où celui-ci est expérimenté comme un territoire inconnu ?

Le masque permet de surpasser la notion de personnage et de trouver d’autres repères. C’est un pont universel de soi à soi et de soi avec les autres. Il nous ramène à notre intimité. Nous savons que le masque révèle le comédien et le spectateur. Mais jusqu’où nous révèle t-il ? Et comment peut-il porter une parole politique c’est-à-dire une parole de la cité qui se partage avec tous.

Au fil du temps nous travaillerons cette problématique sous formes d’expérimentations dont certaines seront publiques. Toutes pourront être ré-utilisés.

Chemin faisant nous prévoyons une création de plus grande envergure pour 2017 dans différents lieux de la métropole Lyonnaise en partenariat avec ses institutions publiques et privées en 2017.

 

 

Expérimentations

"C’est par  la subjectivité de chacun que l’ensemble peut se mettre en jeu."

 

Nous avons décidé d’utiliser l’aléatoire lors de nos expérimentations. Pour cela nous avons créé un jeu.

 

 

L’objectif de ce jeu est de créer des performances ou actions qui permettront d’avancer dans nos explorations concernant la question « Qu’apporte le masque dans la situation donnée ? »

 

Chaque partie sera ensuite reprise et deviendra partie constitutive d’une autre création.

Pour chaque expérimentation nous tirerons un jeu de cartes selon des règles déterminées qui nous donnera le cadre de notre recherche.

 

 

Avant toute chose pour que le jeu reste artistique et fasse sens, nous respecterons les constantes suivantes: 

-L’authenticité du travail d’acteur

-La prise en compte de la dimension politique au sens propre

-Le respect d’une esthétique

-La recherche d’un langage symbolique

-La mise en place d’une forme ritualisée.

 

 

 

 

 

Le masque a une dimension sacrée ; les joueurs doivent donc avant de le porter observer un rituel particulier.